Critique du feu 2012, Renaissance de l’humanité

17 juillet 2012 — Grèce

Évaluation du spectacle

Pour une quatrième fois depuis le début de l’édition 2012 de l’International des Feux, l’équipe grecque de Nanos Fireworks en était à sa toute première présence à La Ronde. Les autres débutants ayant placé la barre assez haut (au niveau d’un Jupiter, dans quelques cas), la pression était donc très haute pour ces artificiers, qui ont donné tout ce qu’ils pouvaient malgré les problèmes techniques qui ont ruiné bien des parties de leur spectacle…

Ce feu s’inspirait de la mythologie maya, qui, à en croire certains, prédit la fin du monde en 2012. Leur spectacle cherchait donc à représenter cette fin du monde, ainsi que la renaissance d’une humanité nouvelle. La transition entre les deux devait être représentée par la prestation en direct d’une nageuse synchronisée de l’équipe olympique grecque au milieu du Lac des Dauphins.

Cependant, les problèmes techniques ont fait leur apparition vers 21h59, quand le maître de cérémonie Michel Lacroix a annoncé que le spectacle serait reporté de cinq minutes le temps de résoudre «un problème d’alimentation électrique sur la rampe principale». Les habitués n’ont pas été dupes : on voyait encore les artificiers s’affairer sur les rampes 3 et 4, ainsi que sur une structure circulaire placée sur le ponton central de la rampe 5.


Carte des rampes de tir de La Ronde
Photo satellite : © Google Maps)

Finalement, le feu a commencé à 22h17 sur un extrait sonore de HAL, l’ordinateur assoiffé de pouvoir du film 2001, l’odyssée de l’espace. Pour faire suite à leur faux-départ 17 minutes plus tôt, l’équipe de Nanos commençait sa prestation par un ciel complètement noir pendant pas moins d’une minute…

Heureusement, la rampe #3 s’est illuminée de part en part dans le tableau suivant, sur le thème remixé de Mission impossible. Des mines à marrons d’air accompagnées de bombes à motifs à transition assortie étaient lancés de façon à exploser sur la première note du motif musical du thème, puis à effectuer leur transition sur la première note de la seconde répétition.

Cependant, à mesure que le feu avançait, les problèmes techniques devenaient de plus en plus apparents. Ainsi, le côté gauche de la rampe #3 s’est mis à ne plus fonctionner, car les effets complémentaires à ceux mis à feu du côté droit brillaient par leur absence.


Absence de symétrie du côté gauche de la rampe #3

De plus, une intrigante structure en forme de larme faite de dizaines de boîtes noires flottant à la surface du lac ne s’est jamais manifestée. En entrevue après le feu, Paul Csukassy, le directeur technique, a indiqué qu’il s’agissait d’un type de projecteur de flamme qui devait être mis à feu pendant la performance de la nageuse. Cependant, alors que le plan de tir stipulait quatre mises à feu successives effectuées manuellement en régie, le manque de temps a contraint les artificiers de l’équipe maison à relier les trente allumettes électriques en série et à tenter une seule mise à feu.


Bombes nautiques roses et structure en forme de larme au premier plan

Malgré le renfort de sources d’alimentation supplémentaires pour fournir les quelques 60 volts requis pour déclencher la très longue chaîne d’allumettes électriques, celle-ci s’est avérée défectueuse au pire moment possible…

Une structure en forme d’anneau, installée verticalement sur le ponton central de la rampe #5, a aussi rencontré quelques difficultés, le côté droit ayant refusé complètement de s’allumer.

Selon Paul Csukassy, ces nombreux problèmes techniques sont attribuables à la grande quantité d’effets complexes présents dans ce feu, qui ont pris trop de temps à mettre en place et qui ont fait que le montage a été terminé quinze minutes avant le feu. Lors des tests de bon fonctionnement, vers 21h45, plusieurs circuits se sont avérés défaillants, ce qui a forcé l’équipe maison à intervenir en catastrophe sur les rampes pour tenter de corriger la situation.

Lors de l’annonce de Michel Lacroix à 21h59, les artificiers de La Ronde faisaient donc tout ce qu’ils pouvaient pour régler les problèmes observés à la console de tir. Finalement, à 22h16, Paul Csukassy a demandé à ses artificiers de se retirer des rampes et a annoncé à l’équipe de Nanos Fireworks que leur feu allait être tiré tel quel, malgré les nombreux circuits en faute.

Nul besoin de dire que je n’aurais pas voulu être à sa place pour tout l’or du monde à cet instant… Bien qu’il ait fait ce qu’il fallait faire, cette décision a dû être particulièrement difficile à prendre.

À chaud, ma première réaction face au feu grec a été la déception. Cependant, après avoir discuté avec eux et avec Paul Csukassy, j’ai compris que les artificiers de Nanos avaient fait leurs devoirs à l’étape de la conception, mais que les nombreux problèmes techniques avaient dans les faits ruiné leur prestation. Je leur souhaite les meilleures chances pour la suite, mais je crois hélas que les membres du jury n’auront jugé que ce qu’ils ont effectivement vu dans le ciel…

Mon appréciation

J'ai apprécié...
Je déplore...

Grille d'évaluation

Critère Note

Pièces pyrotechniques

La diversité et la qualité des pièces ainsi que la diversité et la richesse des couleurs

8.5 / 10

Synchronisation

La précision de la simultanéité entre la musique, les effets sonores et les éléments d'artifice

4.5 / 5

Bande sonore

Les enchaînements et le choix musical

8.5 / 10

Conception technique

L'utilisation de l'espace, la densité de produits et la constance, à savoir la qualité du feu soutenue tout au long

6 / 10

Conception pyromusicale

La musique en lien avec la quantité et le choix des pièces pyrotechniques, l'originalité et la dynamique rythmique de la prestation pyromusicale

6 / 10
Total 33.5 / 45
74.4 %

Source des critères : site officiel

Trame sonore

  1. Lalo Schifrin, Adam Clayton & Larry Mullen - Mission Impossible Theme (Remix)
  2. The Alan Parsons Project - Sirius
  3. Moby - Extreme Ways
  4. Two Towers - Requiem For a Dream (Remix)
  5. Philip Glass - Prophecies
  6. Sarah Brightman - Fleur du Mal
  7. Massive Attack - Safe from Harm
  8. Jacques Loussier - Dark of the Sun
  9. Machine Vandals - Premeditated
  10. Zbigniew Preisner - Lacrimosa
  11. Two Steps From Hell - Fill My Heart
  12. Jethro Tull - Locomotive Breath
  13. G.I. Jane Soundtrack - Training Montage
  14. Bond - Explosive
  15. Orbital - The Saint Theme
  16. Daft Punk - The Grid
  17. Steve Jablonsky - My Name Is Lincoln
  18. Thomas J. Bergersen - Heart of Courage